Le Festival des Vieilles Charrues comme je l’ai vécu

Le festival des Vieilles Charrues, qui se déroule à Carhaix-Plouguer en Bretagne, et l’un des plus gros de France. Avec plus de 200 000 festivaliers de tous âges chaque année, sa programmation est généralement très variée et son ambiance plutôt conviviale (de ce que les bretons m’en ont dit), c’est d’ailleurs ce qui m’a attiré pour y participer pour la première fois en 2018.

Achat des billets

Il faut savoir que les billets de ce festival sont vendus au mois de décembre qui précède le jour J, et que même 7 mois avant et sans connaître la programmation, la totalité des billets sont vendus !

Moi qui me suis décidée à y aller en mai, il a fallu que j’achète des billets auprès de particuliers qui ne souhaitaient plus y aller.

En effet, même si tous les billets sont vendus, il est plus ou moins facile d’en acheter à l’approche de la date du festival, car la programmation et les dates étant alors connues, de nombreuses personnes se désistent et revendent leurs places.

En France, il est interdit de revendre plus cher des billets de spectacle, concert, festival… vous n’aurez donc pas de difficulté à les acheter au prix initial. De nombreuses annonces sont disponibles sur Le Bon Coin, parfois même à des prix très élevés, c’est pourquoi je vous conseille plutôt d’utiliser la plateforme ZePass.

ZePass est le site officiel de revente de billets de ce festival, vous pouvez ainsi vendre vos billets électroniques en les faisant rééditer chez l’acheteur grâce au site ou, pour les billets papier, en les envoyant ou en les remettant en main propre. En tant qu’acheter vous pourrez être sûr que ce ne sont pas des faux.

Pour ma part, j’ai utilisé ce site, mais étant très proche de la date du festival, je me suis abonnée en Premium (environ 7€ pour un mois, il ne faut donc pas oublier de se désinscrire une fois les places achetées !). L’avantage de cet abonnement est que les places mises en vente sont d’abord proposées aux comptes premium (durant les trente premières minutes de la vente) puis, s’ils ne sont pas vendus, ils sont proposés à tous les autres acheteurs.

J’ai donc pu acheter des billets électroniques, je les ai reçu sur ma boîte mail et je les ai ensuite imprimés : pratique, simple rapide, je recommande complètement !

Le camping

Le camping est très grand, différentes zones le découpent, certaines sont réputées depuis longtemps pour être particulièrement mouvementées ou assez calmes, en fonction de ce que vous souhaitez vivre comme festival, je vous conseille de bien choisir votre camping. Plusieurs points d’eau sont disposés sur le camping ainsi que plusieurs zones de toilettes, une zone de douche et un stand de snack / boissons.

Si je peux vous donner un conseil sur l’emplacement, évitez de vous mettre trop proche d’un des chemins principaux du camping, le passage des festivaliers est bruyant et il se pourrait que certains tombent ou trébuchent sur votre tente par exemple… personnellement je préfère éviter mais à chacun ses envies bien sûr. 😉

En ce qui nous concerne, nous sommes du genre « camping confort », nous n’avons donc pas hésité à emporter un max de choses, quitte à devoir faire deux aller-retour à la voiture. Pensez bien que les parkings des véhicules sont assez loin de l’entrée du festival, il vous faudra marcher un peu alors ne vous chargez pas trop.

Si vous voulez quelques conseils sur quoi emporter et avoir de bonnes astuce pour paser un bon festivals, je vous invite à consulter mon article Conseils aux festivaliers, vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour bien préparer son festival 😉

Le festival

Le site du festival est très vaste, il dispose de plusieurs scènes et de nombreux chapiteaux et stands de repas et boissons. Ce qui m’a notamment plu c’est qu’il y a un grand choix en termes de repas : chinois, galettes, kebab… nous n’avons pas été obligés de manger de la junk food tout le week-end, un vrai plus sur un festival !

Nous avons particulièrement apprécié l’ambiance, les différents artistes ont des styles très variés, nous en avons découvert certains et nous étions très contents d’en voir d’autres.

Si vous souhaitez à tout prix assister de près au concert d’un artiste, je vous conseille de venir vous placer devant la scène au moins une heure avant le début du concert ! Il y a beaucoup de festivaliers et nombreux sont ceux qui souhaitent être près de la scène.

Faites également attention aux « pogo », des mouvements de foule assez violents qui ont souvent lieux au plus près de la scène, pour les moins solides ne vous mettez pas trop près de la scène ou surveiller les mouvements pour ne pas tomber ou vous faire mal, on voit chaque année des personnes se faire évacuer par les vigiles devant la scène…

Bilan

Le bilan de ce premier festival des Vieilles Charrues est très positif, même si j’ai eu froid la première nuit et que j’ai eu beaucoup de mal à me reposer en raison de notre emplacement sur le camping, les concerts, les personnes côtoyées, les repas et l’ambiance étaient vraiment au top !

J’y retourne en 2019 c’est sûr et probablement les années suivantes !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :