J’ai eu l’occasion de passer trois semaines en Indonésie et plus précisément sur l’île de Bali. Je m’étais imaginé un voyage paradisiaque, mais je vous avoue que j’ai été quelques peu déconcertée par différentes choses.

Je vais donc vous parler ici des aspects un peu moins sympas du séjour, ça ne concerne que mon séjour bien évidemment, il ne faudra pas en faire une généralité ! Mais je vais donc pouvoir vous donner quelques conseils pour éviter les surprises.

Visa

La première chose à savoir est que vous devrez payer une partie de votre Visa à l’entrée sur le territoire et la deuxième partie en sortant du territoire, si je me souviens bien c’était de l’ordre de 15€ à l’entrée et de 25€ à la sortie en 2014.

Vous n’avez pas de démarche à faire avant votre arrivée à l’aéroport, c’est en arrivant que vous réglerez le Visa. En revanche, mon vol partait d’Australie et il m’a été demandé de présenter un billet de continuation, c’est à dire mon billet retour prouvant que je compte bien quitter le territoire, lors de mon enregistrement à l’aéroport. Je ne sais pas si c’est systématique mais dans ce cas essayer d’avoir une preuve de votre vol retour à proximité (pas comme moi qui ai dû ouvrir ma valise au milieu de l’aéroport pour trouver mon billet d’avion de retour, j’en rigole aujourd’hui mais sur le moment j’étais pas très loquace !).

 

Changer sa monnaie

La deuxième chose à savoir lorsque l’on arrive c’est où et comment changer sa monnaie. Ne choisissez pas les bureaux de change de l’aéroport, ils n’ont pas un taux très intéressant, de plus les locaux prennent d’autres monnaies que le roupie indonésien, vous devriez pouvoir utiliser l’euro, le dollar australien ou le dollar américain pour prendre un taxi jusqu’à la ville où se trouve votre hôtel.

Nous avons choisi de changer notre monnaie dans un bureau de change à Sanur, ville où se trouvait notre hôtel, vous éviterez les arnaques en prenant un bureau de change officiel qui vous présente tout d’abord le taux et les montants que ça représente (dans votre monnaie et en roupies), puis vous fournit un récapitulatif une fois la transaction faite.

Nous avons essayé de changer notre monnaie dans un petit commerce, le gérant a tout simplement essayé de nous embrouiller pour nous arnaquer. En effet, il posait les billets dans notre main en comptant, mais ce qu’il comptait à voix haute ne correspondait pas à ce qu’il nous mettait entre les mains ! Heureusement que nous étions plusieurs pour nous en rendre compte, il a essayé de nous donner 350 000 roupies pour 50 AUD alors qu’il aurait dû nous donner 500 000 roupies. Nous avons fui et avons cherché un bureau officiel.

Taxis ou tuk-tuk

En ce qui concerne les taxis ou les tuk-tuk, les conducteurs essaieront toujours de vous faire payer des prix déraisonnables, ils profitent du tourisme ça ne semble pas anormal, mais il est vrai que c’est parfois décevant de voir que certains refusent catégoriquement d’appliquer le tarif « normal ».

Il faut donc négocier et encore négocier, l’avantage avec les taxis c’est qu’il y en a énormément, proposez le tarif que vous souhaitez et s’il refuse n’hésitez pas à aller voir un autre taxi. Nous nous sommes renseigné auprès de locaux pour connaître les tarifs appliqués en temps normal, par exemple Sanur à Kuta ce n’est pas plus de 4 AUD soit environ 40000 roupies, et encore d’après les locaux c’est déjà cher payé !

Pour ceux qui aiment négocier, vous serez au paradis, pour les autres comme nous qui n’avons pas la fibre de la négociation et qui n’aimons pas ça, c’était à chaque fois compliqué de trouver un taxi qui veuille bien appliquer un tarif correct, nous avons dû consulter parfois jusqu’à 6 chauffeurs différents avant que l’un accepte notre tarif.

Restaurants

Les prix des restaurants sont très abordables, je vous conseille de choisir des petits restaurants qui ne sont pas trop touristiques, vous y mangerez bien et la facture sera très faible. Nous sommes tombé une seule fois sur un attrape-touristes, les prix des menus étaient les mêmes qu’en France alors qu’en moyenne c’est 5 à 10 fois moins cher !

Vous serez tenté d’essayer de nombreux plats, s’il y a une chose qu’il faut éviter, ce sont les boissons dont vous n’êtes pas sûrs de la composition ! 3 des 4 membres de notre groupe ont été malades après avoir pris un genre de smoothie dans un restaurant, j’avais trouvé leur commande risquée, j’ai eu raison car ils ont été cloués au lit pendant deux jours entiers.

 

Shopping

Il faut savoir qu’à Bali beaucoup de choses se négocient tout le temps. Vous ne trouverez presque pas de prix affichés dans les petites boutiques de nombreuses villes, il faut demander le prix et négocier car généralement le premier prix proposé est excessif. Par exemple, pour un simple paréo le premier prix que l’on m’a donné était l’équivalent de 20€, soit plus cher qu’en France pour la même chose (non il n’était pas fait main ni unique, c’était les mêmes dans toutes les boutiques), nous les avons finalement eu pour moins de 2€.

Tour avec chauffeur

Nous avons eu l’occasion de prendre un chauffeur pour visiter différents lieux sur l’île de Bali, pour une dizaine d’euros par personne (nous étions quatre), le chauffeur nous faisait visiter Ubud, les cascades deTegenungan à  Sukawati, une plantation de café avec dégustation, des rizières, plusieurs ateliers de confection de tissus, de sculpture sur bois, de peinture… Nous avons trouvé le tarif très attractif mais en réalité, nous avons dû payer d’autres choses sur la route…

Toutes les visites sont prétextes à payer ou à acheter quelque chose. Lorsque nous sommes arrivés à Ubud, le chauffeur nous a dit que nous devions absolument nous rendre à une petite cabane pour payer l’entrée si nous voulions visiter la forêt, surpris de cela nous a lui avons demandé confirmation que c’était bien pour visiter seulement la forêt, il nous a répondu que oui. Comme nous étions très surpris de cette information, nous avons décidé de nous renseigner et nous avons découvert que ce que le chauffeur nous disait de payer absolument c’était en réalité l’entrée du musée. Nous n’avions pas du tout besoin de payer l’entrée de la forêt d’Ubud !

Je comprends que les locaux veuillent faire fonctionner leur économie grâce au tourisme mais de là à induire les touristes en erreur, pour dire cela gentiment, nous n’avons pas apprécié.

Lors de notre visite à la cascade de Tegenungan, le chauffeur nous a demandé de payer un droit de visite de la cascade à un homme assis sur une chaise au bord de la route, encore une fois nous savions que la visite était gratuite et nous n’avons pas apprécié la situation.

Par la suite, chaque visite d’atelier ou de plantation s’est terminée par un arrêt presque forcé dans leur boutique, nous nous sommes sentis observé dans plusieurs d’entre elles, et on nous a poussé à acheter dans d’autres. Nous n’avons pas beaucoup apprécié cette ambiance et cette façon de faire, nous aurions préféré être plus libres de nos faits et gestes.

Pour finir, nous avons demandé au chauffeur de nous déposer dans un petit restaurant dans une petite ville, il nous a déposé dans un restaurant qui n’accueillait que des touristes, il est vrai que la vue était belle, mais les prix étaient les mêmes qu’en France ! Ce que nous avons compris c’est qu’il avait le repas offert s’il ramenait des touristes ici, encore une chose qui nous a déplu.

Bien que les différentes visites aient été intéressantes, je ne pense pas que le tour organisé soit la meilleure des solutions pour visiter Bali. Je vous conseille plutôt de prendre un guide qui vous emmènera dans des endroits plus authentiques et en toute honnêteté, ou d’organiser vous-même vos déplacements et vos visites séparément (renseignez-vous bien sur les lieux, pour visiter certains sanctuaires, vous devrez être accompagnés d’un local).

Bilan

S’il y a un conseil à retenir pour voyager à Bali, c’est de très bien préparer son voyage, vous me direz que c’est normal, mais ce que je veux dire par là c’est qu’il faut vraiment se renseigner sur de très nombreuses petites (et grosses) choses avant de partir et pas seulement de regarder les lieux à voir et de faire votre itinéraire. Il y a de nombreux pays dans lesquels la culture est proche de la nôtre, ici j’ai vraiment trouvé que nous en étions très loin, voilà pourquoi il faut d’autant plus se renseigner.

J’espère que cet article pourra vous aider à préparer votre séjour, retrouvez le récit de mon séjour juste ici !

À très vite pour de nouvelles astuces voyage 😉

Un commentaire sur “Bali : mes conseils voyage !

  1. Ping : Bali – Indonésie – W & Co.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :