Au quotidien nous sommes presque zéro déchet, nous recyclons énormément, nous compostons, nous réparons et achetons d’occasion, nous privilégions le réutilisable au jetable et les quantités de déchets non recyclables que nous produisons sont très faibles (bon on a encore quelque efforts à faire, nous n’arrivons pas à nous faire au dentifrice solide ou en poudre par exemple). Nous adorons voyager, mais j’avoue que je suis terriblement gênée de ne pas pouvoir faire de même en voyage. Voilà pourquoi nous nous sommes mis en tête de voyager au maximum zéro déchet, ce qui s’avère être une belle aventure !

Il faut tout d’abord savoir que voyager green ne signifie pas partir en vélo de paris à Zagreb et dormir à la belle étoile ! Il est tout à fait possible de voyager en étant éco-responsable tout en conservant un certain confort. Vouloir être zéro déchet ne signifie pas se priver de vivre et de découvrir le monde, le tout est de le faire en ayant conscience de notre impact et en voulant le minimiser.

Il est difficile d’être 100% zéro déchet en voyage, car les pays que nous visitons n’ont pas le même fonctionnement, l’idée est d’essayer de se rapprocher au maximum du zéro déchet !

Voyager green demande un peu plus d’organisation qu’un voyage classique, voilà pourquoi je vous propose ici trois étapes qui me semblent essentielles pour bien vous préparer à un voyage proche du zéro déchet.

Vous pouvez également consulter les 5 astuces pour se lancer dans le voyage zéro déchet juste ici 😉

Prévoir le contenu du bagage

Pour commencer, il est indispensable de bien préparer son bagage. Pour avoir la liste des indispensables de ce bagage, je vous invite à consulter cet article. La liste est évidemment à adapter en fonction des pays visités : si vous partez en Asie vous ajouterez une paire de baguettes en plus de votre fourchette par exemple.

L’important est de prévoir tout ce qu’il faut pour éviter d’acheter et de produire des déchets sur place. Pour cela, il est essentiel de prévoir des contenants divers (gourdes, boîtes, sac en tissu…) et de choisir vos affaires de façon précise. Il faut également bien composer votre trousse de toilette pour ne vous munir que de l’essentiel sous les bons format (produits solides : shampooing, savon, dentifrice…) et ne pas vous encombrer avec des flacons lourds et inutiles.

Le deuxième aspect qu’il est important de prendre en compte est le poids de votre bagage. Il est vrai que vous aurez facilement droit à 23kg voire 30kg (oh yeah !!) dans votre bagage en soute, mais le moindre kilo supplémentaire dans un avion représente également une consommation de kérosène supplémentaire, il est donc primordial de limiter votre bagage (ah…). Si chaque voyageur réussi à réduire le poids du bagage de 2 ou 3 kilos, cela représente un poids important à l’échelle d’un avion complet. D’autre part, si vous partez en road trip, vous serez d’autant plus content de rendre votre bagage plus léger !

Il vous faudra donc prendre que ce dont vous aurez besoin, vous pourrez peut-être laver vos affaires sur place ce qui vous permettra de réduire encore la quantité d’affaires à prendre.

 

IMG_7589 2 

 

Prévoir ses achats

Pour faire vos courses sur place, vous allez avoir besoin de quelques indications. Je vous conseille de vous renseigner avant votre voyage pour repérer les magasins d’aliments en vrac dans la ville où vous allez ou proches de votre logement. Personnellement je trouve ça plutôt difficile, j’espérais pouvoir m’appuyer sur le site ConsoVRAC mais j’en ai été très déçue ! Je vous laisse le découvrir si cela vous intéresse.

Voilà pourquoi je vous conseille aussi de vous renseigner sur les marchés (pensez à consulter leurs horaires et leurs particularités, le Victoria Market à Melbourne propose par exemple des tarifs très intéressants lorsque l’on se rapproche de l’heure de fermeture) et producteurs locaux, ils vous permettront de ne prendre que les quantités dont vous avez besoin et d’acheter des produits sans emballage, mais aussi de trouver des spécialités locales ! J’adore faire mes courses dans les marchés locaux, on a l’impression de s’immerger réellement dans la vie de la ville l’espace de quelques heures.

 

Prévoir le recyclage

Pour pouvoir recycler vos déchets si vous en avez, il est important de connaître la politique de recyclage du pays et de la ville dans laquelle vous allez. Renseignez vous donc sur internet pour connaître les habitudes de la ville et des lieux où vous trouverez des points de collecte. Si le pays dans lequel vous allez ne recycle aucun déchet, il vous faudra être plus rigoureux sur vos achats, et prévoir davantage de sac à vrac ou de boîtes pour conserver vos aliments.

Je vous avoue qu’il n’est pas toujours évident de trouver des bacs de recyclages aussi bien fait que chez nous, j’ai la chance de vivre dans une commune qui recycle presque tout et je suis régulièrement déstabilisée lorsque je ne peux pas recycler quelque chose. Nous devons donc parfois nous résoudre à produire quelques déchets.

Si vous avez le temps, pressez vos oranges le matin au lieu d’acheter du jus en bouteille, si ça n’est pas possible privilégiez les bouteilles en verre qui sont plus facilement recyclées, en bref, soyez créatif et ne laissez rien au hasard ! Les petits gestes suffisent à avoir un impact. 😉

 

 

Selon l’endroit où vous partez en voyage, il vous sera plus ou moins facile d’être zéro déchet. Vous aurez parfois besoin d’acheter quelque chose emballé dans un plastique non recyclable ou de produire quelques déchets, mais ce n’est pas grave, l’important est de faire votre possible !

Certains endroits ne bénéficient pas de magasins en vrac et de marchés locaux, vous n’aurez donc pas d’autre choix que de vous rendre dans un supermarché, ne vous blâmer pas, vous ferez mieux la fois suivante ! 😊

 

J’espère que ces 3 étapes vous aiderons à franchir le pas, n’hésitez pas à me contacter, je serai ravie d’échanger avec vous !

5 commentaires sur “Préparer un voyage green : 3 étapes essentielles

    • Merci c’est très gentil ! N’hésitez pas à vous abonner 😉
      J’irai faire un tour sur le votre, à bientôt !

      J'aime

  1. Merci c’est très gentil !! Je suis ravie de savoir que ça vous plaît
    Je vais aller faire un tour sur le votre
    A bientôt !

    J'aime

  2. Coucou, j’avoue que les 2 premières étapes sont assez simples. En effet, on part souvent en voiture dans les Airbnb du coup je fais mes courses avant de partir. Je suis sure de consommer à ma manière. 😉

    Néanmoins, le recyclage est assez difficile à mettre en place. En France, ça va, c’est notre langue, les codes couleurs ne sont pas trop différents, ça va. Mais à l’étranger c’est plus compliqué.

    Bisous

    J'aime

    • Je suis complètement d’accord ! Le recyclage dans d’autres pays n’est pas toujours évident, ça nécessite un peu de préparation pour se renseigner à l’avance, mais si tu vas dans des appartements tu peux poser la question aux propriétaires, nous n’hésitons plus à demander pour être sûrs de ne pas faire n’importe quoi ^^
      Le plus dur ce sont les pays où il n’y a pas ou que peu de recyclage, très compliqué à gérer…

      Bises ! 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :