La première difficulté à laquelle sont confrontés les hypersensibles c’est la méconnaissance de ce caractère. Nombreuses sont les personnes que j’ai rencontrées qui sont hypersensibles sans même savoir que ça existe.

Pour faire le test je vous invite à consulter cet article, vous saurez après ça si vous l’êtes !

Il faut donc s’assurer d’avoir passé 3 étapes primordiales pour pouvoir vivre sereinement avec son hypersensibilité : détecter, accepter, connaître.

 

Détecter sa différence

Les hypersensibles ont souvent été confrontés aux mêmes situations étant petits ou jeunes (et même encore à l’âge adulte) : incompréhension de son entourage, mise à l’écart, impression d’être « anormal »… Toutes ces situations sont des pistes et les ont poussé à un moment ou à un autre à se demander s’ils sont vraiment « comme tout le monde ». Mais qu’est-ce que la normalité ? Nous n’allons pas nous pencher sur un tel sujet de philo, voyons plutôt comment détecter son hypersensibilité.

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous avez réagis de manière « exagérée » dans une situation qui ne méritait pas une telle réaction (que ce soit en positif ou en négatif), si vous ne vous sentez pas toujours compris(e), que les gens autour de vous trouvent que vous êtes « à fleur de peau » ou que vos réactions bonnes ou mauvaises sont d’une amplitude « inhabituelle », il est possible que vous soyez hypersensible.

L’important est de vous poser la question à un moment !

C’est un premier pas qui peut vous permettre de découvrir beaucoup de choses à votre sujet, d’apprivoiser vos émotions et de maîtriser ce caractère pour en faire une force.

Si vous vous posez ces questions je vous invite à découvrir deux de mes articles : L’hypersensibilité c’est quoi et Suis-je hypersensible.

 

Accepter sa différence

La méconnaissance de l’hypersensibilité vous a peut-être mis de côté étant plus jeune, vous étiez différent(e) et les gens n’ont pas forcément essayé de vous comprendre. La réaction la plus courante est d’essayer à tout prix d’être « comme les autres », cependant il faut se rendre à l’évidence, vous n’êtes pas comme tout le monde est ça n’est pas un problème bien au contraire !

Accepter que vous êtes différent des autres c’est vous permettre de vous libérer d’un poids et d’avancer sur votre propre chemin. Arrêtons de suivre les pas d’autres personnes sous prétexte qu’on veut leur ressembler, soyons nous-mêmes, différents et uniques, et laissons qui nous sommes se révéler au lieu d’essayer de le cacher ! 😊

Je suis très sensible à la douleur des gens et des animaux, je l’ai longtemps caché car personne ne comprenait que je puisse y être aussi sensible, aujourd’hui je l’accepte et je ne le cache plus. Ça fait rire mon entourage parfois car je suis prête à recueillir tous les animaux abandonnés pour leur trouver un foyer, mais souvent ils prennent part à l’aventure et aident à trouver des solutions.

Je m’accepte donc telle que je suis, et je m’entoure de gens qui m’accepte également avec ma différence.

L’acceptation de soi vous permettra de passer à l’étape suivante qui est la connaissance de soi.

 

Se connaître

Maintenant que vous avez découvert l’existence d’une communauté de gens hypersensibles et que vous avez accepté votre caractéristique un peu particulière, il est temps d’en apprendre davantage à votre sujet.

Il existe différents types et degrés d’hypersensibilité, certains seront sensibles aux couleurs, aux sons, d’autres seront davantage emphatiques. L’important est de se connaître, apprendre à détecter ce qui nous irrite ou nous est insupportable et à savoir ce qui nous calme ou nous fait du bien.

En ce qui me concerne, le manque de sommeil et la faim m’affecte énormément. Je sais que lorsque je n’ai pas bien ou pas assez dormi, je ne vais pas être de bonne humeur et de nombreuses choses vont m’irriter. Étant donné que je me connais bien, je reste vigilante ce jour-là pour ne pas être désagréable avec mon entourage (et je préviens mon conjoint qui se montre d’autant plus compréhensif, mais il s’en rend compte tout seul la plupart du temps, un amour !).

On ne peut pas forcément rester au lit dans ces situations là, il faut savoir ce qui va vous permettre d’améliorer notre humeur. Faire un énorme câlin à mon conjoint, qu’il me serre fort contre lui et me rassure va m’aider à passer une meilleure journée, la présence de nos chats qui ronronnent sur le lit est également très rassurante, enfin quelques huiles essentielles me font du bien et peuvent me permettre de me détendre.

Il ne faut pas hésiter à explorer de nombreuse pistes, certains seront sensibles à l’ASMR, d’autres à la musique et d’autres auront besoin d’une bonne douche ou d’un bon petit déjeuner.

 

Maintenant que vous connaissez ces trois étapes importantes, il est temps de mettre en pratique tout cela. Soyez prêt à vous découvrir et n’ayez pas peur de vous accepter et d’accepter vos émotions. Entourez-vous de personnes compréhensives, écoutez votre corps, vos besoins et vos envie.

Enfin, soyez vous-même !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :